Rechercher
  • Kamel Lama

design thinking

Le "design de la pensée" est une méthode de créativité et d'innovation formalisée par l'agence de design IDEO aux USA au début des années 1990.


Le design thinking est un processus, une méthode de travail, qui permet, à l'origine, d'améliorer des produits ou d'en créer de nouveaux. Ce processus peut aussi être adopté pour d'autres applications, comme la formalisation d'une nouvelle stratégie par exemple.


C'est une méthode collaborative de résolution de problèmes qui peut s'appliquer à nombre de problématiques, depuis la création de produits, jusqu'à la définition de nouvelles méthodes de management ou de travail.


Le processus de design thinking peut se conduire en 6 étapes (à adapter en fonction des besoins) :



1 - Empathie : il s'agit d'adopter une posture d'ouverture complète par rapport à la problématique. Par exemple, pour améliorer un service, se mettre à la place de l'usager du service et tenter de ressentir ce qu'il ressent ou de vivre ce qu'il vit au cours de son expérience du service.



2 - à partir de là, on "resserre" la démarche : il s'agit alors de définir de manière précise le problème. Poser de manière claire et partagée le problème est une étape fondamentale de la réflexion collective.



3 - une fois le problème clairement identifié et défini, on "ré-ouvre" le champ du possible : c'est la phase dite d'idéation ou, en anglais, de brainstorming. Le groupe va générer des idées "dans tous les sens" en adoptant le principe de base : pas de jugement, pas de censure, il s'agit d'être le plus créatif possible dans un premier temps ; dans un second temps, on pourra trier.


4 - On passe à la phase concrète dite de prototypage : il s'agit de donner vie à ou aux idée(s) en créant une maquette, un descriptif simple et matériel. Par exemple, dessiner une nouvelle interface pour un site internet avant de passer au développement pour "donner à voir" ce que cela pourrait être. Cette phase fondamentale va aider à la prise de décisions : on va pouvoir sélectionner ce qui marche, ce qui ne marche pas, ce qu'il faut garder, ce que l'on peut enlever... et déterminer éventuellement ce qui manque (d'où le caractère itératif de la démarche puisqu'il peut être souhaitable de revenir en amont à une phase de brainstorming).


5 - Enfin, on arrive à la phase de test (du prototype, de l'idée, du discours, etc). La philosophie du Design Thinking est d'aller le plus vite possible aux tests. Il s'agit d'expérimenter rapidement, de se tromper pour améliorer le concept (en reprenant la démarche le cas échéant).


6 - Déploiement : on peut lancer le concept, le produit, la démarche... et piloter son implémentation.









3 vues

Clients (organisations) :

​© Kamel Lama.

       

 

Paris - Narbonne - France

  • favicon-medialude_144x144
  • RP-CFI-repertoire-professionnel-consulta
  • LinkedIn Social Icône